Le magazine du transport de marchandises
De l'actualité aux conseils, professionnels ou particuliers,
vous saurez tout sur le transport
  • Home  / 
  • Les actualités  / 

« Notre partenaire pour tous vos transports de marchandises »

Dans la chaîne d’approvisionnement, la gestion des crises doit se concentrer sur la main-d’œuvre, les produits et les coûts

Pour atténuer les perturbations causées par les coronavirus, les chefs de file de la chaîne d’approvisionnement devraient concentrer leurs activités de gestion de crise sur trois domaines d’impact clés: la main-d’œuvre, les produits et les coûts, selon un nouveau rapport de la société de recherche et de conseil Gartner . «Les chaînes d’approvisionnement ne seront plus les mêmes après cet événement», explique Sarah Watt.

Le coronavirus perturbe le monde entier, tous les secteurs d’activité sont touchés et doivent faire face à une crise sanitaire de grande ampleur. Les chaines d’approvisionnement sont mises à rude épreuve, et ne seront plus jamais les mêmes après le passage du COVID-19. En effet les gens ont changé leur méthode de consommation surtout avec le confinement. Chaque acteur de la supplychain doit faire face à la demande accrue en produits de premières nécessités et le déclin des autres commodités.

Comment faire-face à la crise ? Dans un premier temps il est important de faire attention à l’humain, la main-d’œuvre est rare en cette période, beaucoup ont fait valoir leur droit de retrait. Apporter un environnement saint est primordial. Certaines usines ont dû arrêter leur activité afin de préserver la santé de leurs employés.

Dans un second temps l’épidémie instaure un climat concurrentiel. En effet le consommateur va chercher des produits de substitution, de remplacement quand les fournisseurs originaux ne pourront répondre à leurs besoins. Cependant l’impact économique est bien réel, la mise en place du chômage partiel pour beaucoup a réduit leur pouvoir d’achat. Il est fort probable qu’après la crise seule les produits essentiels à la vie retrouvent un « retour à au normal ».

Pour finir, beaucoup d’entreprises ont des pertes financières, vont devoir demander des aides après cette crise. Des start-up qui ne verront peut-être pas le jour. Les entreprises, les pays sont affectés financièrement, c’est une réalité.

Pour conclure, la chaîne d’approvisionnement doit faire face à la crise au jour le jour, mais l’après crise sera d’autant plus une épreuve qu’il faudra surmonter avec ingéniosité tous les obstacles.

Comment-êtes-vous impactés ?

Lire la suite supplychainmovement

Vos transports de marchandises

Cliquez-ici

Vous recherchez un transporteur de marchandises de qualité et fiable ? Notre partenaire sera vous satisfaire !

About the author

contact@transportmag.fr

Leave a comment:


Soyez le premier à être informé de l'actu du transport

Aucune inquiétude, nous détestons également les spams.

chevron-down