Le magazine du transport de marchandises
De l'actualité aux conseils, professionnels ou particuliers,
vous saurez tout sur le transport

« Notre partenaire pour tous vos transports de marchandises »

Impact carbone du e-commerce et du fret : il est plus que temps de rationaliser et de se raisonner !

Le modèle de livraison ultra-rapide développé par les géants du e-commerce interroge sur leur rôle dans l’impact carbone du transport. Pour Arnaud Doré, directeur associé Europe du Sud chez EcoAct, il est temps qu’ils prennent leur responsabilité.

La crise sanitaire du COVID-19 encourage les acteurs de l’e-commerce à mettre les produits de première nécessité à disposition de tous rapidement. Pour cela la chaîne d’approvisionnement doit être réactive malgré des délais plus longs, la mise en place de livraisons urgentes est pour tous un challenge au quotidien.


Malheureusement cette situation se heurte aux exigences du gouvernement concernant l’environnement et son souhait de réduire l’emprunte carbone de l’Europe. En effet la question se pose, car pour livrer rapidement, l’environnement n’est pas une priorité surtout en cette période.


Néanmoins rien n’est perdu, car les mentalités changent, il suffit aujourd’hui de remettre au cœur des secteurs un enjeu environnemental significatif. Même en période de crise la préservation de l’environnement doit rester une préoccupation. Pourquoi ? Tous simplement pour avoir un espace de vie respirable dans les prochaines années. Rien ne sert de conserver l’humanité si la planète ne peut plus l’accueillir.


L’urgence climatique était au milieu de tous les discours en Europe, la crise sanitaire ne doit pas prendre l’exclusivité. En effet dans un monde ou l’e-commerce et la livraison express est devenu quotidien, les vendeurs doivent trouver des solutions en transport vert. Oui nous savons que l’urgence est une priorité pour répondre aux demandes des clients, et que l’utilisation de transports verts est plus lente… Mais pourquoi ne pas attendre un jour ou deux supplémentaires pour être en mesure de grouper les envois (et remplir les camions) ? Le secteur préfère envoyer en plusieurs fois une commande pour éviter d’encombrer les entrepôts.


Vers quelles solutions se tourner pour réduire nos impacts ? Des normes plus strictes ou la taxation des livraisons express, informer davantage les consommateurs de l’impact environnemental de leur choix en fonction de la rapidité ou du lieu de livraison (domicile contre point relais), mettre en place des systèmes de bonus / malus sur les fréquences de commandes d’un client (valoriser des commandes plus espacées mais plus groupées, davantage que des achats uniques successifs). Mais il faut aussi diminuer le vide des emballages mais c’est un autre challenge.


 

Le zéro émission de CO² en 2050 ne sera pas atteint sans un véritable tournant. De plus les consommateurs doivent prendre réellement conscience de leur impact direct dans l’e-commerce et l’environnement.


Comment participez-vous à la préservation de l’environnement ?

Lire la suite actu-environnement

Vos transports de marchandises

Cliquez-ici

Vous recherchez un transporteur de marchandises de qualité et fiable ? Notre partenaire sera vous satisfaire !

About the author

contact@transportmag.fr

Leave a comment:


Soyez le premier à être informé de l'actu du transport

Aucune inquiétude, nous détestons également les spams.

chevron-down